top of page
  • Photo du rédacteurAnthony Xiradakis

Quentin Dupieux

Dernière mise à jour : 30 avr.

Quentin Dupieux

Le Deuxième Acte

 

Un article d’Anthony Xiradakis

 

« J’ai envie de me taire » Quentin Dupieux

 

Quentin Dupieux, le réalisateur et scénariste français, également musicien, revient sur le devant de la scène avec son nouveau long métrage, Le Deuxième Acte. Ce film, qui promet d’être aussi audacieux et innovant que ses précédentes œuvres, fera l’ouverture du 77e Festival International du Film de Cannes.

Présenté Hors Compétition, Le Deuxième Acte sera projeté en avant-première mondiale sur la Croisette le mardi 14 mai 2024. Cette comédie à quatre voix, qui explore les complexités et les absurdités de la vie moderne à travers les yeux de ses personnages uniques, sortira le même jour dans toutes les salles françaises.

 

« J’ai envie de me taire », une bien curieuse invitation de Quentin Dupieux pour présenter son dernier film, peut-être l’envie de donner la parole à son œuvre et ainsi créer la surprise au moment du festival de Cannes !


Edouard Baer dans le rôle de Dali - Capture d'écran YouTube - Diaphana Distribution

Synopsis

Florence veut présenter David, l’homme dont elle est follement amoureuse, à son père Guillaume. Mais David n’est pas attiré par Florence et souhaite s’en débarrasser en la jetant dans les bras de son ami Willy. Les quatre personnages se retrouvent dans un restaurant au milieu de nulle part.

 

L’Univers Inclassable de Quentin Dupieux

Quentin Dupieux, un nom qui évoque aujourd’hui l’originalité dans un monde loufoque, a connu une enfance qui prédisposait l’avenir de ses films. Né à Paris le 14 avril 1974, Quentin a grandi dans un environnement propice à  façonner son avenir artistique.

Son père, Jean-Claude, était non seulement un mécanicien respecté, mais aussi un ami intime de Coluche, l’icône de l’humour français. C’est dans l’atelier de son père, situé à Malakoff, près de la Porte de Vanves, que Quentin a assisté à une scène du film Inspecteur la Bavure, marquant ainsi ses débuts dans l’univers du spectacle.


Quentin a passé son enfance à Igny, dans l’Essonne, où son imagination a été stimulée par les histoires et les personnages colorés qui peuplaient la vie quotidienne de son père. En 1986, son père lui offre sa première caméra vidéo, un véritable cadeau qui allait révéler son talent naturel pour la réalisation. À l’âge de 17 ans, il reçoit un caméscope d’occasion et commence à réaliser ses premiers courts-métrages amateurs.


Pendant son service militaire à l’École Polytechnique, Quentin a la chance ou plutôt l’opportunité d’utiliser du matériel professionnel, lui permettant de réaliser Du côté de chez Cinane, un court-métrage qui sera acheté par Canal +. La chaîne, préoccupée par la question des droits d’auteur du morceau musical de Pierre Henry utilisé comme bande sonore, interroge Quentin Dupieux. Pour pallier à ce problème majeur, l’artiste s’exercera  aux instrumentales de rap avec son  synthétiseur. Il créait ainsi une musique originale pour remplacer le morceau en question. C’est ainsi que naît en lui sa passion pour la musique, un nouvel amour qui va enrichir sa palette artistique.


La carrière de Quentin Dupieux a également  décollé grâce à l’intervention de son père, qui a présenté une VHS de ses courts-métrages au DJ Laurent Garnier. Impressionné, le DJ a proposé à Quentin de réaliser le clip de son morceau Crispy Bacon, et l’a introduit dans le milieu de la musique électronique, contribuant ainsi à l’émergence de son pseudonyme musical, Mr. Oizo.


L’enfance de Quentin Dupieux est une histoire de rencontres fortuites, de passions naissantes et d’un talent qui ne demandait qu’à s’exprimer. C’est cette richesse d’expériences qui a façonné le réalisateur que nous connaissons aujourd’hui, un artiste qui continue de surprendre et de captiver le public avec son style unique et son humour décalé.



Quentin Dupieux alias Mr Oizo

Mr Oizo

Mr. Oizo a marqué la scène de la musique électronique avec son style distinctif. Sa carrière a débuté dans les années 90, lorsqu’il a été introduit dans le milieu de la musique électronique par le DJ Laurent Garnier. Après avoir réalisé le clip de Crispy Bacon pour l’artiste, Quentin Dubieux a produit son premier EP, signé sous son pseudonyme Mr Oizo.

Son tube Flat Beat, sorti en 1999, a connu un succès international, vendu à plus de trois millions d’exemplaires et atteignant la première place des ventes dans plusieurs pays. Ce titre est également connu pour avoir introduit le personnage de Flat Eric, une marionnette jaune qui est devenue emblématique de Mr. Oizo et qui a figuré dans des publicités pour les jean Levi’s.

L’opus Incroyable mais vrai  est le fruit d’une alliance artistique entre Mr. Oizo et le rappeur originaire de Milan, Phra. Lancé le 18 février sous l’étiquette Ed Banger Records, cet album de rap est perçu comme une odyssée musicale à la fois exaltante et décalée. Il se compose de neuf morceaux qui incarnent l’amitié et la synergie entre les deux artistes, avec des titres captivants tels que Foie gras et Serenata Barbecue. La couverture de l’album a été imaginée par le renommé graphiste Eric Haze. Cet album s’insère dans la lignée de la carrière musicale de Mr. Oizo, tout en introduisant une nouveauté grâce à la collaboration avec Phra.

Il a collaboré avec de nombreux autres artistes de la scène électro, tels que Gaspard Augé du groupe Justice (remix de Civilization), Boys Noize (plusieurs remix dont Transmission, Midnight), N.A.S.A (remix Strange Enough), Calvin Harris (remix Merrymaking at my place), Dog Blood (remix Chella Ride), Jamelia (remix Something About You) et j’en passe.

 

Affiche film Réalité avec Alain Chabat - Photo - ©Diaphana Distribution

Dupieux par nature… Le cinéma de Quentin

Sa carrière navigue ainsi entre cinéma et musique, ce qui témoigne de son talent et de sa polyvalence en tant qu’artiste.

 

À l’âge de 49 ans, Quentin Dupieux s’est établi comme un pilier de l’humour absurde en France, avec une impressionnante filmographie de 13 longs-métrages en seulement 17 ans. Sous le pseudonyme de Mr. Oizo, il est également une figure emblématique de la musique électro. Au cours des trois dernières années, il a réussi à toucher un public plus large grâce à des œuvres telles que Incroyable mais vrai, Yannick et Daaaaaali !. Son univers unique et décalé attire de plus en plus de célébrités, allant de Jean Dujardin (Le daim) à Alain Chabat (Réalité, Incroyable mais vrai…), en passant par Benoît Poelvoorde (Au poste, Fumer fait tousser), Adèle Exarchopoulos (Fumer fait tousser, Mandibules),  Léa Drucker (Incroyable mais vrai), Gilles Lelouch (Fumer fait tousser, Daaaali) Vincent Lindon et Léa Seydoux (Le deuxième acte). Sa trajectoire artistique continue de fasciner et d’inspirer, témoignant de son talent indéniable et de sa créativité sans limites.

 

Dans le film Deuxième acte, Quentin Dupieux nous invite à un voyage cinématographique à travers le temps et l’espace. Ce drame audacieux explore les thèmes de la rédemption, de l’amour et de la quête de sens dans un monde en perpétuel changement.


Le deuxième Acte le dernier film de Quentin Dupieux - Photo - ©Chi-Fou-Mi Productions / ©Diaphana Distribution

L’apologie de l’absurde

Il y aurait tant de choses à dire sur ce trublion du cinéma qui défie les conventions et repousse les limites de l’art cinématographique. Son œuvre, empreinte d’absurde, de bon sens, d’art de la réplique et de surréalisme, invite à une réflexion profonde sur la nature humaine et la société. Alors que le Festival de Cannes approche, tous les regards sont tournés vers Quentin Dupieux, anticipant avec impatience la prochaine surprise qu’il réserve au monde du cinéma. Son talent indéniable et son style inimitable promettent de captiver une fois de plus l’audience internationale, confirmant sa place parmi les cinéastes contemporains. Je vous donne donc Rendez-vous, le 14 mai,  sur la Croisette pour découvrir le troisième acte de ce maestro du septième art. 

 

Faute de vouloir se taire, Quentin Dupieux nous invite à aller voir son film…


Pour en savoir plus sur Quentin Dupieux – Sur le de ses film : Daaali



LE DEUXIÈME ACTE

Un film de Quentin Dupieux (2024 – 1h16) Avec Léa Seydoux, Vincent Lindon, Louis Garrel, Raphaël Quenard et Manuel Guillot

Production Chi-Fou-Mi Productions Distribution France Diaphana Distribution 

Le film sortira dans les salles françaises le 14 mai 2024.

7 222 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page