top of page
  • Photo du rédacteurSerge Leterrier

Chronique de Cannes 3

Dernière mise à jour : 19 mai

Chronique de Cannes 3

Un deux trois… Nous irons au Festival de Cannes


Par Serge Leterrier

 

« Quand on a pas grand-chose à y faire, le Festival de Cannes est une drogue dure de la jeunesse, elle donne l’illusion que l’on s’amuse au cœur du monde. C’est difficile de décrocher, ça prend du temps et ça demande des efforts mais je m’étais juré il y a quelques années que je n’y retournerais pas tant que je n’aurais pas un film à présenter ou un projet précis à défendre. » Frédéric Mitterrand – Livre : Le Festival de Cannes

 

La 77e édition du Festival de Cannes a débuté le 14 mai avec Greta Gerwig, réalisatrice de Barbie, en tant que présidente du jury. Cette saison marque un retour en force du cinéma américain sur la Croisette. La sélection de cette année tourne une page, avec Hollywood en vedette. Francis Ford Coppola avec son nouveau long métrage Mégalopolis,  Paul Schrader, réalisateur de Blue Collar et Mishima, présente Oh, Canada, coécrit avec Russell Banks. Le cinéaste grec Yorgos Lanthimos retrouve Emma Stone et Margaret Qualley dans Kinds of Kindness. Laissons Hollywood et dirigeons nous vers la France avec Christophe Honoré qui évoque Marcello Mastroianni dans Marcello Mio, tandis que Gilles Lellouche signe L’amour ouf six ans après Le grand bain.  Jacques Audiard joue l’intrigue avec Emilia Perez, une comédie musicale située dans les cartels de la drogue.


Photo - Adam Driver et Nathalie Emmanuel dans «Megalopolis». ©Le Pacte

Coppola réinvente les codes du cinéma

Un blockbuster dément d’éco-science-fiction en préparation depuis environ 40 ans

 

« Lorsque nous sautons dans l’inconnu, nous prouvons que nous sommes libres », déclare César Catalina, l’architecte de Megalopolis

 

Le 16 mai 2024, lors de la troisième montée des marches du 77e Festival de Cannes, le réalisateur, Francis Ford Coppola a fait son grand retour sur la Croisette. À 85 ans, il est venu présenter son 23e long-métrage, Mégalopolis, en compétition pour la Palme d’or. L’équipe du film l’accompagnait, et parmi les acteurs, Adam Driver a particulièrement marqué les esprits dans son élégant costume blanc. Julie Gayet, vêtue d’une robe bustier noire Chanel ornée d’un camélia blanc, a également captivé l’attention des photographes.

 

Cette soirée a été un moment fort, réunissant des talents et des styles aussi bien remarquables que remarqués pour une projection très attendue. Francis Ford Coppola n’avait plus été vu sur la Croisette depuis 2009, et sa présence a suscité l’enthousiasme des cinéphiles du monde entier et l’insatiabilité des photographes présents sur le Red Carpet.

 

D’une durée de 138 minutes, le film explore des thèmes éternels tels que la cupidité, la corruption, la loyauté et le pouvoir. L’intrigue se concentre sur un affrontement entre un politicien conservateur et un urbaniste visionnaire sur le futur d’une ville. Le casting, composé de stars comme Adam Driver et Aubrey Plaza, est impressionnant, mais leurs performances, d’après certains, sont parfois caricaturales. Les critiques ont salué le courage de Coppola pour ce projet singulier qui se détache des règles cinématographiques. Beaucoup d’entre eux criant au Chef-d’œuvre, tandis que d’autres l’ont qualifié de « naïveté confondante »,  « monstruosité », « sans queue ni tête » ou de « boursouflure ».

 

Mégalopolis est un pari audacieux qui divise les opinions. chef-d’œuvre ou échec, une chose est sûre c’est qu’il ne laisse personne indifférent. L’auréole de Francis Ford Coppola n’est pas prête de se ternir, à 85 ans le mythe grandit entre ombre et lumière dans la divergence des opinions. Le dernier événement en date réussi avec pertinence, est celui de briser le quatrième mur pendant la projection, mais je vous laisse le soin de découvrir l’incursion de cette fiction dans une réalité scénique...Cocasse !

 

Photo Anya Taylor-Joy dans Furiosa: une saga Mad Max - |Copyright 2024 Warner Bros. Feature Productions Pty Limited and Domain Pictures, LLC.

Furiosa: A Mad Max Saga :

Un retour épique, mais différent de Fury Road

 (NDLR - Post de Marie Barbancourt https://www.diamont-history-group.info/post/furiosa)


George Miller, le réalisateur devenu mythique nous offre une préquelle audacieuse à Mad Max: Fury Road avec Furiosa : A Mad Max Saga. Les premières réactions sont positives, bien que le film ne soit pas tout à fait à la hauteur de son prédécesseur.

Anya Taylor-Joy incarne le personnage-titre, précédemment joué par Charlize Theron, et Chris Hemsworth campe un rôle de méchant. Selon les critiques, Miller a toujours son talent, mais il est discutable que Furiosa atteigne les sommets de Fury Road.

 

Le cinéaste  nous plonge à nouveau dans l’univers post-apocalyptique avec Furiosa: A Mad Max Saga. Bien que le film s’inscrive dans la lignée de son prédécesseur, Mad Max: Fury Road, il se distingue par sa propre identité.

L’action est débridée, les personnages exagérés, et Miller continue de prouver qu’il est le maître du mythe moderne. Dans cette aventure, il creuse encore plus profondément, offrant un changement de ton phénoménal. Furiosa est différent, mais il mérite assurément le détour.

 

« Le film vous engloutit. Par moments, il semble dépasser l’écran IMAX, tant il est GRAND. » – Simon Thompson, The Wrap.

 

« Furiosa est myth-making à son apogée… une puissante, émouvante et brute histoire de vengeance dans un monde en folie. » – Bill Bria, Slashfilm.

 

Et aussi :

 

La chanteuse Yseult, vêtue d’une jupe longue noire et d’une veste de costume blanche, a fait sensation devant les photographes, tandis que Carole Bouquet, accompagnée de son fils Dimitri Rassam, a gravi les célèbres marches avec élégance dans sa robe noire ornée de boutons dorés, signée Chanel.

 

le 17 mai 2024, déjà la quatrième journée, le temps passe vite et les célébrités défilent toujours autant sur le tapis rouge.

La magie continue. Le festival se poursuit avec des projections, des rencontres et des émotions. Les stars continuent de fouler le tapis rouge, et les cinéastes partagent leurs œuvres avec passion. Cannes, toujours au cœur du cinéma mondial, nous réserve encore de bien belles surprises.


Je vous souhaite un excellent week-end de Pentecôte... Sous l'égide du cinéma, bien évidement. A lundi pour notre quatrième Chronique...


Anya Taylor-Joy dans Furiosa - Copyright 2024 Warner Bros. Feature Productions Pty Limited and Domain Pictures, LLC.

 

 

 

 

 

2 635 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Guest
May 18

super sympa, j'aime vos chroniques



Like
bottom of page