top of page
  • Photo du rédacteurSerge Leterrier

Une vie

Une vie

De James Hawes

 

Article de Serge Leterrier

 

« Celui qui sauve une vie, sauve l’humanité… » Le Talmud


Ce long métrage magistral relate L'opération de sauvetage menée par Nicholas Winton et qui  s'est déroulée au tout début de la Seconde Guerre mondiale.

 

Le cœur du récit est Nicholas Winton, un banquier londonien dont la vie bascule dans une mission aussi périlleuse qu'essentielle : sauver des centaines d'enfants juifs promis aux horreurs des camps de concentration. Au péril de sa vie, Winton organise des convois vers l'Angleterre, devenant ainsi le phare d'espoir pour 669 âmes innocentes.

 

Une vie est un hommage poignant à Nicholas Winton, un « Schindler britannique », dont l'acte héroïque a laissé un héritage indélébile de compassion et de courage. Ce film rappelle que même dans les moments les plus sombres, une seule personne peut faire une différence significative.


Anthony Hopkins (Nicholas Winton âgé) - Crédit photo : ©Warner Bros. (Royaume-Uni) ; ©SND (France)

L’acte  poignant et bouleversant  de Nicholas Winton


À une époque où l'ombre de la guerre menaçait de recouvrir l'Europe, une lueur d'espoir a brillé dans les ténèbres grâce à des actes de bravoure inimaginables et souvent oubliés. Le film  Une vie  nous plonge dans l’une de ces histoires.


Prague 1938… Une ville au bord du précipice, sur le point d'être engloutie par la voracité expansionniste du régime nazi. Au cœur de cette bouleversante et véritable  histoire un banquier londonien qui va, au risque de sa vie, tout mettre en œuvre pour sauver des centaines d’enfants promis à une mort certaine dans les camps de concentration. Cet extraordinaire acte de bravoure est resté méconnu pendant des décennies, il sera dévoilé au monde entier en février 1988. C’est la BBC qui va  inviter Nicholas Winton à témoigner sur son incroyable sauvetage dans l’émission That’s Life. C’est la présentatrice qui, après être revenue sur ses exploits,  va lui révéler, en direct, que le public présent sur le plateau n’est en fait que les enfants, désormais adultes, qu’il a sauvé. Une grande émotion, s’est diffusée au sein de cette émission, traversant les ondes hertziennes pour toucher le cœur des Britanniques, dans un premier temps et de la planète ensuite…  Spectateurs dont je faisais partie à cette époque. Un moment de compassion et d’amour qui n’a de profondeur que l’émotion qui se distille en nous, se sentant dans cet instant de grâce profondément humain. 

 

Johnny Flynn (Nicholas Winton jeune) - Crédit photo : ©Warner Bros. (Royaume-Uni) ; ©SND (France)

Le neuvième convoi


L’histoire du dernier convoi a été pour Nicholas Winton une lourde culpabilité qui le suivra durant toute sa vie. Il ne se pardonnera jamais ce neuvième convoi…


En 1938, alors qu’il est banquier à la City de Londres, Winton reçoit un appel de son ami Martin Blake, en poste à l’ambassade britannique de Prague. Ce dernier lui apprend que la situation en Tchécoslovaquie est dramatique : 250 000 réfugiés allemands, autrichiens et sudètes sont entassés dans des ghettos, en attente d’une issue forcément tragique.

Nicholas Winton décide, dès lors, d’agir. Au péril de sa vie, il organise des missions de sauvetage pour exfiltrer  le plus d’enfants possible en Angleterre. Dans son hôtel de Prague, il reçoit les parents désespérés, récupère les papiers d’identité des enfants, obtient des visas,  et trouve des familles prêtes à les accueillir, aidé en cela par des organisations caritatives et des bénévoles. Il rassemble également l’argent nécessaire pour organiser les convois. Au total, Winton sauve 669 enfants. Ils vont voyager dans 8 wagons scellés, à travers l’Allemagne jusqu’en Angleterre. En mars 1939, les Allemands envahissent la Tchécoslovaquie. Un neuvième convoi est prévu le 3 septembre 1939. Mais ce jour-là, l’Allemagne envahit la Pologne et la Grande-Bretagne entre en guerre. Le convoi est bloqué. Ce sont 250 enfants qui ne pourront pas être sauvés et pour Nicholas Winton c’est le convoi de trop… Il portera cette lourde charge durant toute sa vie.

 

Dans la Royal Air Force pendant la guerre, il continue son combat pour les réfugiés. A la fin de la guerre Nicholas Winton  reprend le cours de sa vie, il reprend son, métier de banquier et  se marie en 1948. Il va avoir 3 enfants. Pendant 50 ans, il va garder sous silence son action de sauvetage.


Image du film Nicholas Winton scène de l'émission BBC- Crédit photo : ©Warner Bros. (Royaume-Uni) ; ©SND (France)

Réalisé par James Hawes, le film, Une vie met en vedette Anthony Hopkins dans le rôle de Nicholas Winton âgé et Johnny Flynn dans celui de Nicholas Winton jeune. Helena Bonham Carter incarne Babette 'Babi' Winton, tandis que Lena Olin  joue le rôle de Grete Winton. Le film nous plonge dans cette période sombre de l'histoire, où la persécution et la discrimination étaient monnaie courante. Il offre un regard poignant sur l'humanité face à l'adversité, et rappelle que chaque individu peut changer le monde. Il nous confronte, aussi à la dure réalité des choix moraux en temps de crise.  Winton n'a jamais cherché la reconnaissance pour ses actes, incarnant ainsi la véritable essence de l'héroïsme : agir non pas pour les louanges, mais parce que c'était la chose juste à faire. Anthony Hopkins signe, avec ce film une interprétation magistrale, incarnant avec émotion le courage et la détermination de Winton. Les autres acteurs, dont Helena Bonham Carter et Johnny Flynn, contribuent également à l'intensité du film.

 

Une vie est un hommage Bouleversant à Nicholas Winton…

Une histoire que nous devons garder en mémoire, même dans notre quotidien, car chaque vie sauvée est une pierre supplémentaire posée sur l’édifice de l’humanité.


Crédit photo : ©Warner Bros. (Royaume-Uni) ; ©SND (France)

Nicholas Winton reçoit  de nombreuses distinctions pour toutes ses actions humanitaires, dont le titre de Chevalier  en 2002 par la reine Élisabeth II. Il est également devenu un citoyen d'honneur de la ville de  Prague en 1991. Nicholas Winton est décédé le 1er juillet 2015 à l’âge de 106 ans. Sa mémoire perdure comme un exemple de courage, d'altruisme et d'humanité dans les moments les plus sombres de notre histoire.


Les descendants des « enfants de Winton » dont le nombre est évalué à plus de 5 000, vivent aujourd’hui dans le monde entier, et notamment en Grande-Bretagne, au Canada et en Israël.

 


9 426 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page