top of page
  • Photo du rédacteurJérôme Decourcelles

« PRESSENTIMENTS » DE TCHAVDAR GUZELEV


Les « Pressentiments » du peintre bulgare Tchavdar Guzelev s’exposent jusqu’au 31 mai 2022 à l’Institut Culturel Bulgare à Paris, une révélation du monde d’aujourd’hui à travers une recherche inconsciente de l’homme pour appréhender et nommer ce qui lui arrive.



Tchavdar Guzelev expose jusqu’au 31 mai 2022 à l’Institut Culturel Bulgare à Paris (photo : Jérôme Decourcelles / CDM)

Le peintre bulgare Tchavdar Guzelev, natif de Sofia et diplômé des Beaux-Arts dans l’illustration, révèle son monde, celui d’aujourd’hui, à travers quarante œuvres, de tous formats, dans « Pressentiments », une exposition qui lui est consacrée à l’Institut culturel bulgare à Paris. Guerre, crise mondiale, crise sanitaire, les sujets résonnent sur la toile avec une profonde sensibilité, des métaphores d’émotions, une réflexion sur l’intime et la société, recherchant l’inconscience de l’homme pour appréhender et nommer ce qui lui arrive. Tchavdar Guzelev le dit lui-même : « C’est un pressentiment du mal, qui nous transforme de manière imperceptible ».

A travers des œuvres de tous formats, avec des lithographies, des peintures, des dessins et des collages, Tchavdar Guzelev nous montre l’honnêteté devant nos peurs, nos angoisses, nos espoirs, estompant l’espace entre l’intime et l’universel.

Bonne visite !

Pressentiments, exposition jusqu’au 31 mai 2022 à l’Institut Culturel Bulgare à Paris, 28 rue de La Boétie 75008 Paris (métro Miromesnil).









24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page