top of page
  • Photo du rédacteurJérôme Decourcelles

MILORAD MIŠKOVIĆ

Dernière mise à jour : 24 oct. 2023

Milorad Mišković, célèbre danseur et chorégraphe serbe naturalisé français, est mis à l’honneur à Paris, dans une exposition unique, intitulée « Milorad Mišković », au Centre Culturel de Serbie, en collaboration avec le Fonds Milorad Mišković, jusqu’au 7 octobre.


Milorad Mišković

Milorad Mišković a dansé dans le monde entier. Né le 26 mars 1928 à Valjevo, en Serbie (alors au sein de la Yougoslavie), il débute sa carrière de danseur en 1945 à Belgrade, au Ballet de l’Opéra national, avant de rejoindre la France, en 1947, et les cours de Boris Kniaseff et Olga Preobrajenska. Il danse, dès lors, avec le Ballet des Champs-Elysées, l’International Ballet et les Ballets russes du colonel de Basil. En 1948, il danse au Grand Ballet de Monte-Carlo du marquis de Cuevas, avant de rejoindre les Ballets de Roland Petit en 1949. Et puis, ce sera New York, dans le ballet Le Combat aux côtés de la danseuse étoile Collette Marchand, puis Londres en 1952, avec les ballets de Janine Charrat au London Festival Ballet. En 1956, il passe le pas et fonde sa compagnie, les Ballets Miskovitch. Danseur de ballet de haut-vol, il reçoit le Prix du meilleur interprète danseur pour le Ballet Prométhée, chorégraphié par Maurice Béjart, qu’il crée en 1957. On lui doit aussi Don Juan, Tristan, Hamlet… En 1975, il devient directeur artistique des Ballets du 20ème siècle. En 1977, il prend la direction de la Compagnie de Ballet du Théâtre Populaire de Reims, dans l’est de la France.


Milorad Mišković a dansé avec les plus grandes comme les danseuses étoiles françaises Josette Amiel, Yvette Chauviré, Ethéry Pagava, Monique Arabian, la franco-américaine Rosella Hightower, mais aussi la grande Zizi Jeanmaire, la bulgare Sonia Arova, la canadienne Melissa Hayden, la britannique Margot Fonteyn, l’italienne Carla Fracci, la serbe Nina Kirsanova ou encore l’américano-croate Mia Slavenska parmi tant d’autres ballerines et d’étoiles.

Grand homme de culture, Milorad Mišković a travaillé à l’UNESCO, comme directeur artistique en 1979, puis comme président du Conseil International de la Danse en 1988. Il a ainsi pu défendre le thème de la danse et des problèmes liés à la danse, aux danseurs et aux ballets, sans oublier les autres arts à travers des concerts, des expositions, des spectacles d’opéra et de théâtre. Sa carrière exceptionnelle ainsi que son investissement dans son art font de lui une figure majeure du monde de la danse du 20ème siècle. Il disparaît le 21 juin 2013 à Nice, à l’âge de 85 ans. Il repose, aujourd’hui, à Belgrade, où un monument a été créé.


Vidéo de Milorad Mišković dansant la Variation Sid.


Aujourd’hui, une exposition est consacrée à Milorad Mišković au Centre Culturel de Serbie, à Paris, jusqu’au 7 octobre. On peut y voir des pastels d’Ana Ristić et des sculptures, portraits et figures, signées Dragan Nikolić, Zdravko Joksimović, Dragana Ilić et Boban Jovanović, liés à la figure et à l’œuvre du « prince de la danse », constituant une compilation des événements de sa vie et des rôles qu’il a interprétés.

Les pastels d’Ana Ristić, où apparaissent Milorad et ses partenaires, servent de commentaire illustratif pour le Dictionnaire du ballet et de la danse artistique sur scène, ouvrage en trois tomes publié par l’Académie serbe des sciences et des arts (ASSA) et le Ministère de la Culture de la République de Serbie.


Pastel d’Ana Ristić (Crédit photo : Vladimir Popović / L. D. Černogorski)

L’exposition Milorad Mišković dure jusqu’au 7 octobre 2023 au Centre Culturel de Serbie.

Du mardi au samedi, de 11h30 à 19h30

Adresse : 123 rue Saint-Martin, 75004 Paris (M°Les Halles)

Renseignements : info@ccserbie.com ou au 01 42 72 50 50

2 763 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page