top of page
  • Photo du rédacteurJérôme Decourcelles

LE TIRANA INTERNATIONAL FILM FESTIVAL

LE TIRANA INTERNATIONAL FILM FESTIVAL A DECERNE SES OSCARS


Du 24 au 30 septembre 2022, la 20ème édition du Tirana International Film Festival, a décerné ses Oscars. Consacrant les longs-métrages et courts-métrages, il récompense les films professionnels et les films étudiants. Les films balkans ont été récompensés tout comme deux films français.



L’Albanie a fêté le cinéma. Plusieurs films, du court au long-métrage, venant du monde entier, du Canada au Japon, en passant par les Balkans et la France, sont entrés en compétition lors du Tirana International Film Festival du 24 au 30 septembre dernier, jour de remise des Oscars du TIFF.

Parmi les dix-neuf Oscars du Tirana International Film Festival, le Meilleur Film de Fiction / Golden OWL a été décerné à la réalisatrice polonaise Marta Minorowicz pour son excellent film Iluzja (Illusion), avec Agata Buzek, Marcin Czarnik et Malgorzata Hajewska. L’histoire de cette mère, menant sa propre enquête sur la disparition de sa fille, nous embarque dans le monde irrationnel et réel à la fois et montre que la force d’esprit peut faire des miracles.

La Meilleure réalisation revient au réalisateur tchèque Václav Kadrnka pour son film Zpráva o záchrane mrtvého (Saving One Who Was Dead) (République Tchèque, Slovaquie, 2021). Un film fort. Le Père est dans le coma. La Mère et le Fils doivent vaincre la peur pour trouver les mots justes afin de le ramener parmi les vivants. Sortie prévue en France le 15 octobre 2022.

Concernant les courts-métrages, le Meilleur Court-métrage en langue albanaise a récompensé Shpija, film d’animation de la kosovare Flaka Kokolli. La réalisatrice s’est dit « extrêmement reconnaissante d’avoir été récompensée » avant de remercier toute son équipe. Au niveau international, c’est Slow Light, film lusitano-polonais de Katarzyna Kijek et Przemyslaw Adamski qui a reçu le prix du Meilleur Court-métrage d’animation.

Le Meilleur film « Made in Albanie » a été décerné à Sons of Cain de Keti Stamo, un documentaire qui montre, à travers le regard de sept enfants, la remise en question de l’ancien code albanais de la vengeance du sang.

Des français récompensés

Ellie Foumbi a reçu le prix du Meilleur scénario pour son film franco-américain Mon père, le Diable (Our Father, The Devil), film de 2021, avec Babetida Sadjo, Souleymane Sy Savane et Jennifer Tchiakpe. Le film raconte l’histoire d’une jeune africaine qui a trouvé refuge en France, dans une ville du sud, et dont l’existence tranquille sera mise à mal avec l’arrivée d’un prêtre catholique charismatique qu’elle reconnaît comme le chef de guerre qui a massacré sa famille.

Le prix spécial du Jury a récompensé le réalisateur français Geordy Couturiau pour son film Lucienne dans un monde sans solitude (Lucienne in the World Without Solitude), un moyen-métrage de 30 minutes avec, dans le rôle de Lucienne, Stéphane Caillard (déjà vue dans Lucienne mange une auto du même Geordy Couturiau), partageant l’affiche avec Cédric Kahn ou encore Arnaud Bichon.


La listes de tous les primés du Tirana International Film Festival sur :



30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page