top of page
  • Photo du rédacteurJérôme Decourcelles

LE CINE-CLUB BULGARE A PARIS

Le 6 avril 2022, aura lieu la 2ème séance du Ciné-club bulgare à Paris avec le film Notre endroit silencieux d’Elitza Gueorguieva. Créé à l’initiative de la plateforme Cinéma bulgare en France et de l’Institut Culturel Bulgare à Paris, le Ciné-club bulgare présente, à chaque séance, six prévues pour l’année 2022, un film bulgare inédit ou très récent. Le film est suivi d’une rencontre avec, en général, le réalisateur du film.



Ciné Club Bulgare 2ème - Mars 2022

Fort du succès de sa première édition, le 17 février dernier, avec la présentation du film РАЯ НА ДАНТЕ (Dante’s Heaven) de Dimitar Radev, sorti sur les écrans en décembre 2021, le Ciné-club bulgare à Paris est sur le point de vivre sa deuxième édition.



Dessislava Milanova (Sept 2021)


Le Ciné-club bulgare est une initiative de l’Institut Culturel Bulgare à Paris et de Cinéma Bulgare en France, une plateforme dédiée à la transmission, la distribution et la promotion du cinéma bulgare en France. Il a pour but de « faire découvrir la Bulgarie par le biais du cinéma » au public parisien. Selon la présidente de la plateforme Cinéma Bulgare en France, Dessislava Milanova (photo), le format du ciné-club « permet de donner rendez-vous au public un jour, tout au long de l’année, plutôt que toute une semaine comme lors d’un festival ».



Elitza Gueoguieva Réalisatrice

Le Ciné-club bulgare propose du cinéma d’auteurs. La séance du 6 avril 2022 projettera Notre endroit silencieux (НАШЕТО ТИXO MECTEHЦE), film de 2021 d’Elitza Gueorguieva (photo), qui a reçu, il y a quelques jours, la Mention spéciale dans la catégorie film documentaire au Sofia International Film Festival 2022. Dans une démarche dramaturgique et un nouveau style d’écriture, Elitza Gueorguieva pose la question sur « Comment interpréter le passé ? Comment choisir sa mémoire ? ». Des références qui rappellent son œuvre, comme son premier film, Chaque mur est une porte, réalisé et deux fois primé en 2017, qui interroge sur les révolutions échouées et leur empreinte dans nos vies. Notre endroit silencieux est un film de la même verve.


L’histoire de Notre endroit silencieux, c’est celle d’Aliona, enfant biélorusse d’un dissident silencieux, ingénieur et nettoyeur de Tchernobyl devenu alcoolique, disparu un jour en mer, près des côtes turques. Il avait annoncé s’enfuir pour l’Inde. A moins que l’imaginaire enfantin d’Aliona l’ait inventé. Vingt ans plus tard, Aliona vit en France. Depuis la côte normande, elle entame l’écriture d’un roman à propos de cette histoire, se fabriquant des souvenirs pour remplir les trous. Pour cela, elle choisit une langue trouée : le français, le sien. Dans le même temps, elle entreprend une enquête pour tenter de mieux comprendre. Combien de kilomètres faut-il parcourir pour retrouver son centre ? Si les mouvements pro-démocratiques de l’été 2020 s’étaient déroulés en 1994, son père serait-il parti quand même ?

Dans cette histoire recomposée de divers souvenirs fragmentés de l’enfance, qu’est-ce qui est réel ?


Voici le trailer du film :




Réalisatrice de grand talent, Elitza Gueorguieva est aussi romancière, autrice du livre Les Cosmonautes ne font que passer chez Gallimard, collection Verticales, qui a remporté le Prix André-Dubreuil du Premier Roman 2016, dans lequel elle emploie le « tu » plutôt que le « je » ou le « il, elle ».


Une belle soirée de cinéma en perspective en attendant la 3ème séance du Ciné-club bulgare prévue en juin 2022.



Notre endroit silencieux, Un film de Elitza Gueorguieva

64 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page