top of page
  • Photo du rédacteurSerge Leterrier

L’opéra de  Yu

La compagnie Henan Suzhen Theatre

L’opéra de  Yu, entre art et histoire

 

De Serge Leterrier

 

« L'opéra de Yu est l’un des opéras les plus populaire en Chine. Il est apprécié et reconnu pour sa réputation de respecter les traditions chinoises. » (source : https://univers-de-chine.com/)

 

Henan Kaifeng Suzhen Art Group, est une compagnie en pleine ascension dans le monde du théâtre chinois et plus particulièrement celui de « l’Opéra de Yu ». Elle fait, aujourd’hui, ses débuts à Avignon avec trois spectacles qui ne laisseront pas insensibles le public français. Fondée post Covid, cette compagnie a rapidement gagné en notoriété grâce à son approche innovante du théâtre, combinant des éléments traditionnels et modernes pour créer des expériences théâtrales singulières.

 

Les trois « Opéras de Yu » qui seront proposés à Avignon, du 3 au 21 juillet 2024, devraient combler la curiosité des visiteurs de ce grand festival  :

Ramasser le bracelet en jade nous plonge dans une histoire d’amour touchante, tandis que Palais Fan Wang nous transporte à la fin de la dynastie Yuan pour une histoire d’amour mise à l’épreuve par un frère tyrannique. L’Épée Cosmique nous emmène, quant à lui,  à la cour de Qin II, où deux familles s’affrontent dans un récit palpitant.

Photo - Crédit ©La compagnie Henan Suzhen Theatre / Chacomdif

Focus sur l’opéra de Yu

 

L’opéra de Yu, originaire de la province du Henan, est une forme de comédie. Il a vu le jour à la fin du 18e siècle. Il combine musique, danse acrobatique, théâtre et costumes flamboyants pour raconter des histoires tirées de l’histoire et du folklore chinois. L’opéra Palais Fan Wang a été créé dans les années quarante par un grand maître du genre, Chen Sou Zhen.

Il  a des racines profondes de plus de 400 ans. Il a gagné en popularité dans le nord de la Chine vers la fin de la dynastie Ming (1368-1644). Initialement, il se distinguait par sa simplicité - des histoires folkloriques émouvantes, sans l’artifice du maquillage, des costumes extravagants ou des instruments d’accompagnement. Son authenticité rustique a conquis le cœur du peuple, entraînant une expansion rapide de cette expression artistique. Les premières représentations modestes ont eu lieu principalement dans les salons de thé de Kaifeng. Cependant, à mesure que cet art se propageait à d’autres villes, de nouveaux sous-styles ont commencé à émerger. Comme l’adage le dit : « les artistes en herbe imitent, les artistes accomplis s’inspirent, et les grands artistes transcendent, créant quelque chose de supérieur, ou du moins de distinct. »

 

L’opéra de Yu, troisième style d’opéra le plus apprécié en Chine, se place juste après l’opéra de Pékin et l’opéra de Yue (connu sous le nom d’opéra de Shaoxing) en termes de popularité et avant l’opéra Huangmei et le Pingju. Le terme « yu » est en réalité une abréviation de la province du Henan. À l’instar de l’artiste autrefois connu sous le nom de Prince, ce style était précédemment appelé Henan Bangzi*. Le nom a été officiellement modifié après l’établissement de la République populaire de Chine en 1911.

 

Bien qu’il soit principalement représenté dans le Henan, on trouve des troupes professionnelles dédiées à ce style d’opéra dans de nombreuses autres provinces, notamment le Hubei, l’Anhui, le Jiangsu, le Shandong, le Shanxi et le Shaanxi. Cela témoigne de la portée et de l’influence de ce style d’opéra.

 

L’opéra de Yu est réputé pour son chant aigu, son dialogue rapide, ses rythmes puissants, sa danse stylisée, et son utilisation des arts martiaux. Avec le temps, un accompagnement musical a été ajouté et a finalement évolué en de grands orchestres complets avec des gongs, des tambours, des instruments chinois traditionnels tels que l’erhu** et le suona***, et des instruments occidentaux typiques comme le violon et le violoncelle.

 

Plus de mille pièces traditionnelles se trouve dans le répertoire de l’opéra de Yu, les plus populaires étant The Command Mu Guiying et Hua Mulan. Alors que The Command Mu Guiying est un conte populaire qui n’est pas très connu en dehors de la Chine, l’histoire de Hua Mulan est devenue la base du film classique de Disney, Mulan.

Photo - Crédit ©La compagnie Henan Suzhen Theatre / Chacomdif

La compagnie Henan Suzhen Theatre 

 

La compagnie fait ses débuts à Avignon, apportant avec elle un vent artistique de l’Est qui promet d’envouter les spectateurs.

Henan Kaifeng Suzhen Art Group a été créé en 2022. Cette troupe est le fruit de la transformation du He Nan Su Zhen Theatre. Il s’agit du premier théâtre professionnel intérieur sans frontières dans la région des plaines centrales, offrant une expérience immersive d’ombres et de lumières. Ce théâtre a été érigé grâce à la collaboration entre «Kaifeng Culture and Tourism Investment Group Co., Ltd» et «Kaifeng Junfeng Cultural Exchange and Communication Co., Ltd». Le groupe se consacre principalement à la représentation de l’opéra Yu avec «Xiangfu Diao», et à la promotion de la culture de l’opéra Yu.

 

La compagnie Henan Kaifeng Suzhen Art Group s’inspire de cette riche culture et histoire pour créer ses spectacles. Leur travail reflète non seulement la tradition théâtrale chinoise, mais aussi l’innovation et la créativité contemporaines.


Les trois opéras de Yu à Avignon


Photo - Crédit ©La compagnie Henan Suzhen Theatre / Chacomdif

Le premier spectacle, Ramasser le bracelet en jade, est une histoire d’amour touchante qui explore les thèmes de l’amour, de la destinée et de la tradition. Il raconte l’histoire de deux jeunes amoureux, Sun Yujiao et Fu Peng, dont l’amour naît d’une rencontre fortuite et se développe grâce à un bracelet en jade, symbole de leur affection mutuelle.


Photo - Crédit ©La compagnie Henan Suzhen Theatre / Chacomdif

Le deuxième spectacle Palais Fan Wang, est un opéra qui se déroule à la fin de la dynastie Yuan. Il raconte l’histoire d’une belle fille noble, Yelu Hanyan, qui tombe amoureuse d’un beau garçon, Hua Yun. Leur amour est mis à l’épreuve par le frère tyrannique de Yelu Hanyan, Yelu Shou, mais grâce à l’intervention de la mère de Hua Yun, Huapo, les deux amoureux parviennent à se marier.

 


Photo - Crédit ©La compagnie Henan Suzhen Theatre / Chacomdif

Le troisième spectacleL’Épée Cosmique, se déroule sous le règne de Qin II et met en scène deux familles à la cour qui s’affrontent. Zhao Gao, ayant pris le pouvoir, suscite le mécontentement de Kuang Hong. Zhao Gao envoie quelqu’un pour voler l’épée précieuse «l’épée cosmique» détenue par la famille Kuang, puis utilise cette épée pour attaquer l’empereur Qin II et puis essayer d’en rejeter le crime sur Kuang Hong. Qin II, furieux, ordonne l’extermination de la famille Kuang. Le fils de Kuang Hong, Kuang Fu, s’échappe, tandis que son épouse, Zhao Yanrong, la fille de Zhao Gao est retournée chez son père et vit toute seule chez Zhao Gao. Qin II, Hu Hai, voyant la beauté de Yanrong, souhaite en faire sa concubine. Yanrong, non seulement en colère contre son père pour avoir calomnié la famille Kuang, mais aussi contre Qin II pour son comportement débauché, refuse catégoriquement. Avec l’aide de sa servante muette, Zhao Yanrong feint la folie pour résister à la tyrannie.


Photo - Crédit ©La compagnie Henan Suzhen Theatre / Chacomdif

A découvrir absolument au Festival d’Avignon

 

Les trois spectacles présentés par la compagnie Henan Kaifeng Suzhen Art Group à Avignon offrent une expérience théâtrale inoubliable. Chaque spectacle, qu’il s’agisse de Ramasser le bracelet en jade, Palais Fan Wang ou L’Épée Cosmique, est une célébration de la richesse et de la diversité du théâtre chinois.

Ces spectacles captivent non seulement par leur intrigue, mais aussi par leur mélange unique de musique, de danse acrobatique, de théâtre et de costumes flamboyants. Ils racontent des histoires tirées du folklore chinois, offrant au public un aperçu fascinant de cette culture et de l’art chinois.


La compagnie Henan Kaifeng Suzhen Art Group va offrir aux spectateurs français une expérience théâtrale unique promettant un spectacle à la mesure de cet évènement. Ne manquez surtout pas cette occasion de découvrir en exclusivité le théâtre chinois dans toute sa splendeur à Avignon. Une belle invitation au voyage…

 

 « Ce fascinant voyage à travers le temps et les traditions n'est pas seulement une exploration des spectacles élaborés qui ornent la scène, mais aussi une fenêtre sur l'âme de la société chinoise. » - (source : https://chine365.fr/)

 


Bangzi : Un instrument de percussion chinois à gravure sur bois. Traditionnellement, deux bangzi étaient utilisés pour garder la mélodie principale pendant un opéra, comme une forme primitive de métronome. Maintenant, le terme bangzi ou bangziqiang est largement utilisé pour désigner un type de mélodie utilisé dans l’opéra chinois.

** Erhu : Un instrument à archet à deux cordes originaire de Chine. On l’appelle parfois un « violon chinois ».

*** Suona : Un instrument à vent chinois. Il est composé d’un cor avec une anche double qui émet un son fort et aigu distinctif. Il existe en plusieurs tailles et la taille du pavillon affecte le son qu’il produit. Il est utilisé dans toute la Chine dans la musique rituelle et la musique folklorique.


Photo - Crédit ©La compagnie Henan Suzhen Theatre / Chacomdif

Avignon (Festival OFF d'Avignon 2024)

Lieu : Présence Pasteur

Horaires : Du 03/07/2024 au 21/07/2024à 14h40 - Relâche le 9 juillet (198 places)

Durée : 50 mn

Contact : Présence Pasteur13 Rue Pont Trouca84000 Avignon

 

Chacomdif

Charlotte Calmel, attachée de presse/manager

06 33 88 92 14 

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page